Service d’information, de documentation et de formation sur l’asile
 
A PROPOS D’ESPOIR D’ASILE DOSSIERS THÉMATIQUES Le parcours géographique du demandeur d'asile
ABC DU DROIT D'ASILE ASILE EN LIENS APPEL À TÉMOINS

Demandes d'asile: en 2019, première hausse depuis le record de 2015

Les pays de l'UE ont enregistré 676.300 nouvelles demandes d'asile en 2019, soit un peut plus de la moitié du "pic" historique de 2015, environ 1,3 million. Cela représente une hausse de 11,2% par rapport à 2018, la première progression sur un an depuis 2015.


Après le record de 2015, le nombre des premières demandes d'asile dans l'UE s'était maintenu à un niveau comparable en 2016 (près de 1,2 million), avant de commencer à chuter sensiblement à partir de 2017.


Depuis 2013, les Syriens constituent le principal groupe national parmi ceux qui déposent leur demande pour la première fois, selon Eurostat, même si leur part s'est réduite en 2019 (74.400 contre 80.000 in 2018, soit 12,1% des demandes).


Les Afghans (54.230) et les Irakiens (26.840) continuent de représenter une part importante des nouveaux demandeurs d'asile. Tendance de ces dernières années toutefois, de plus en plus de Vénézuéliens (44.770, deux fois plus qu'en 2018) et de Colombiens (31.850) demandent l'asile dans l'UE (principalement en Espagne).

Demandes d'asile accordées: tendance à la baisse (-40% en 2018)

Les demandes sont loin de toutes aboutir à une réponse positive.


En 2019, les pays de l'UE ont accordé une protection à environ 297.000 demandeurs d'asile, selon Eurostat. C'est 10% de moins qu'en 2018, confirmant une tendance à la baisse des décisions positives (-40% sur un an en 2018, -25% en 2017). Environ 38% des demandes en première instance ont abouti à un feu vert.


Les principaux bénéficiaires sont restés en 2019 les Syriens (26,3% du total), devant les Afghans (13,5%) et les Vénézuéliens (12,6%).


Et les pays ayant accordé le plus de statuts protecteurs, dont celui de "réfugié", ont été l'Allemagne (116.225), la France (42.120), l'Espagne (38.525) et l'Italie (31.010).


Les "taux de reconnaissance", c'est-à-dire les réponses positives aux demandes d'asile, varient fortement selon la nationalité.


L'immense partie (96,3%) des Vénézuéliens demandeurs ont obtenu un statut protecteur en 2019, tout comme une large majorité des Syriens (86%) et des Erythréens (85%) selon les chiffres de l'EASO, le bureau européen d'appui en matière d'asile. C'est plus que les Afghans (54%) et les Irakiens (42%) et beaucoup plus par exemple que les Maliens (15%), les Sénégalais (7%) ou les Albanais (5,5%).

Commenter cet article
sur le forum
ASILE FORUM flux rss
Abonnez-vous au flux RSS et suivez l'actualité d'Espoir d'asile
ASILE EN 10 QUESTIONS
AUTO-FORMATION
ASILE EN LIVRES