Service d’information, de documentation et de formation sur l’asile
 
A PROPOS D’ESPOIR D’ASILE DOSSIERS THÉMATIQUES Le parcours géographique du demandeur d'asile
ABC DU DROIT D'ASILE ASILE EN LIENS APPEL À TÉMOINS
ASILE EN LIVRES

Le numéro 23 de la revue Exils d'Amnesty International est consacré à un dossier relatif aux contrôles des migrations aux frontières de l’Europe.



Chaque année, dans le monde, des centaines de milliers de personnes quittent leur pays ; elles fuient des conflits ou essaient d’échapper à la misère. Certaines se lancent dans des traversées dangereuses, cherchant à rejoindre l’Europe, mais nombre d’entre elles ne l’atteignent jamais. Elles meurent de déshydratation, se noient ou sont interceptées par des patrouilles maritimes et certaines sont renvoyées dans le pays d’où elles étaient parties.


Au cours des dix dernières années, les pays européens ont de plus en plus mobilisé leurs efforts pour empêcher les migrants et demandeurs d’asile d’atteindre leur territoire. Ils ont intensifié les contrôles aux frontières, multiplié les opérations d’interception et de renvoi. Et ces mesures dépassent largement les côtes européennes puisque des accords ont par exemple été signés avec des Etats africains.


Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés estime qu’en 2011, au moins 1 500 hommes, femmes et enfants sont morts en Méditerranée. C’est l’année la plus meurtrière depuis 2006. En 2012, plusieurs centaines de personnes auraient péri en tentant de rejoindre les côtes européennes.


Derrière ces chiffres, il y a des migrants, des réfugiés et des demandeurs d’asile traqués, maltraités, menacés, dont les  droits humains sont bafoués.


Les pays européens et l’Union européenne (UE) ont le droit de contrôler leurs frontières mais ne doivent pas mettre en danger les migrants, les demandeurs d’asile et les réfugiés. Si les États européens commettent de telles violations ou, au contraire, s’ils s’abstiennent de mettre en place des mesures pour protéger les migrants, alors ils doivent rendre des comptes. L’absence de transparence entourant les pratiques et les accords relatifs à la gestion des frontières, signifie que les violations qui en résultent se produisent loin des yeux du public et sans contrôle démocratique. Si l’absence de secours apporté en mer ayant causé directement la mort d’hommes, de femmes et d’enfants a pu être révélée, c’est uniquement parce que quelques survivants ont pu témoigner.


Revue d’Amnesty International France, Exils est un outil d’information sur les questions de l’asile et des migrations.


Exils propose une sélection d’information sur la situation des migrants, des demandeurs d’asile, des réfugiés et des personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays.

Exils est aussi un outil pour s’informer des actions qu’Amnesty International engage pour la défense et le respect des droits des personnes qui sont déracinées.


Exils février 2013, numéro 23

Commenter cet article
sur le forum
ASILE FORUM
flux rss
Abonnez-vous au flux RSS et suivez l'actualité d'Espoir d'asile
ASILE EN 10 QUESTIONS
AUTO-FORMATION