Service d’information, de documentation et de formation sur l’asile
 
A PROPOS D’ESPOIR D’ASILE DOSSIERS THÉMATIQUES Le parcours géographique du demandeur d'asile
ABC DU DROIT D'ASILE ASILE EN LIENS APPEL À TÉMOINS
 
La définition de réfugié se rapporte à un élément subjectif, à savoir les craintes subjectives de persécution, et un élément objectif, à savoir la situation objective du pays en question.
 
L’information sur les pays d’origine (COI) est utilisée dans les procédures d’appréciation des demandes de statut de réfugié ou d’autres formes de protection internationale, telle que la protection subsidiaire, déposées par les demandeurs d’asile. Elle permet aux décisionnaires, tels que l’Opfra et la Cnda en France, de répondre à des questions portant sur la situation politique, sociale, culturelle, économique et humanitaire des pays d’origine afin d’être en mesure de déterminer si la crainte subjective de persécution exprimée par le demandeur est ou non objectivement fondée au regard de la situation du pays d’origine. Les offices nationaux recevant les demandes d’asile sont d’ailleurs organisées par sections ou départements géographiques spécialisés par pays ou groupes de pays. C’est le cas des officiers de protection de l’Opfra en France qui connaissent bien la situation des pays d’origine des demandeurs qu’ils auditionnent ; pour cela, ils sont épaulés par la division de l’information, de la documentation et des recherches (DIDR) de l’Opfra qui a pour mission de mettre à disposition des officiers de protection une information fiable et actualisée qui sera utilisée dans le processus de décision.
 
Un minimum d’informations sur les pays d’origine est tout aussi utile pour l’accompagnant qui construit un récit ou établit un recours s’il veut lui donner toute la pertinence et la crédibilité voulues en l’inscrivant dans le contexte du pays d’origine concerné. Toute invraisemblance, incohérence ou imprécision sur le contexte du pays d’origine sera systématiquement relevée par l’officier de protection pour justifier une décision de rejet de la demande. L'acccompagnant se doit ainsi d'effectuer des recherches sur les pays d'origine afin de recueillir des informations relatives au contexte local ou régional au mement des faits relatés lors de l'établissement d'un récit ou d'un recours (situation des femmes en Guinée en matière d'excision, des homosexuels en Centrafrique, des jeunes prostituées nigérianes, des opposants politiques au Congo RDC, etc.).
 
Les rapports annuels de l'Ofpra constituent l'une des meilleures sources d'informations sur la situation des demandeurs d'asile des pays d'origine. Elles sont facilement consultables sur :
https://www.ofpra.gouv.fr/fr/l-ofpra/nos-publications/rapports-d-activite
 


 

 
  
 
Commenter cet article
sur le forum
ASILE FORUM flux rss
Abonnez-vous au flux RSS et suivez l'actualité d'Espoir d'asile
ASILE EN 10 QUESTIONS
AUTO-FORMATION
ASILE EN LIVRES