Service d’information, de documentation et de formation sur l’asile
 
A PROPOS D’ESPOIR D’ASILE DOSSIERS THÉMATIQUES Le parcours géographique du demandeur d'asile
ABC DU DROIT D'ASILE ASILE EN LIENS APPEL À TÉMOINS
ASILE EN LIVRES
Données générales :       
 
Superficie : 780 576 km² 
 
Capitale : Ankara
 
Population : 74 Millions
 
Espérance de vie : 72,6 ans
 
Taux d’alphabétisation : 85,6%
 
Religion officielle : la laïcité est affirmée par la Constitution turque. 99% des citoyens sont musulmans, en majorité sunnites, mais il existe une forte minorité alévie (environ 20%) et des minorités chrétiennes (grecs orthodoxes, rites arméniens grégoriens, syriaques, catholiques latins) et juive.
 
Langue officielle : Turc
 
Economie : Agriculture (10,2%) ; Industrie (24,2%) ; Services (66,6 %)
 
PIB : 722 MDS USD 
 
PIB par habitant : $14,600
 
Dirigeants : Recep Tayyip Erdogan (Président) ; Binali Yildirim (Premier ministre)
 
 
Pourquoi demandent-ils l’asile ?
 
Selon les derniers rapports de l'Ofpra, la majorité des demandeurs sont d’origine kurde et allèguent des craintes en raison d’un militantisme au sein des partis kurdes ou un soutien matériel aux combattants du PKK, revendiqué ou imputé. La majorité des demandes fait état d’actes de torture et d’autres mauvais traitements infligés en garde à vue et en détention de militants du PKK, mais aussi au cours des transferts aux postes de police et en prison.

Certaines demandes émanent de journalistes engagés persécutés par le pouvoir en place.
 
Concernant les lesbiennes, les gays, les personnes bisexuelles et les transgenres (LGBT), ils ont, toujours été en butte à des manœuvres de harcèlement de la part des autorités.

Si la très grande majorité de ces demandeurs sont des hommes, des jeunes femmes revendiquent également leur engagement dans des mouvements kurdes.
 
Plusieurs demandes restent motivées par des activités syndicales ou par un engagement actif dans des mouvements d’extrême-gauche.

Des femmes font parfois état de leur départ de Turquie pour échapper à la perspective d’un mariage arrangé ou forcé ou à des violences dans le cadre familial.

Sur la situation des droits de l'Homme en Turquie, voir "Droits de l’homme : zéro pointé de l’ONU à la Turquie"

Après le coup d'Etat manqué à Ankara dans la nuit du 15 au 26 juillet 2016 qui a donné lieu à des milliers d'arrestations, particulièrement des militaires, des partisans du mouvement Gülen, et certains journalistes, il est probable que la demande turque sera en forte augmentation en 2016 et 2017 de la part d'opposants craignant des persécutions diligentées par le Président Erdogan.

Situation en 2015

En 2015, la demande turque, stable quantitativement, concerne toujours pour l'essentiel des Kurdes évoquant des problèmes liés à un militantisme au sein de partis kurdes ou un soutien, réel ou imputé, aux combattants du PKK. Certains font également été de leur participation à des manifestations de soutien à Kobane (Syrie) ou bien des recherches dont ils feraient l'objet pour leur particpation protestataire de 2013 concernant le Parc Gezi d'Istambul ou de la commération de ce mouvement.

UNe part des demandes émanant de femmes, en général provenant de l'Est concernent des problématiques sociétales, mariage forcé ou violence domestique. Quelques très rares Turcs font été de leur implication dans des mouvements d'extrême gauche.

La  demande turque est stable par rapport à 2014. Le tax d'admission Ofpra pour 2015 a été de 10 %, mais le taux global (Ofpra+Cnda) s'est élevé à 22 % (y compris réexamens et mineurs accompagnants).

Jurisprudence

On relève plusieurs décisions d’octroi du statut de réfugié à des ressortissants turcs d’origine kurde, notamment à un militant actif soutenant le PKK qui a, de ce fait, dû fuir la Turquie afin de préserver sa sécurité et sa liberté, ses craintes s’étant aggravées par la circonstance que les autorités turques avaient eu connaissance du dépôt de sa demande d’asile en France (CNDA 29 septembre 2011, M. K. n° 10009297 C., Rec. 2011) ou à un autre militant également engagé dans la défense de la cause kurde, plusieurs fois arrêté et torturé par la police turque qui lui avaient demandé de devenir leur informateur, ce qu’il avait refusé et dont les craintes étaient d’autant plus actuelles qu’il avait poursuivi ouvertement en France son engagement politique pro-kurde dont des médias turcs s’étaient fait l’écho dans son pays (CNDA 12 juillet 2011, M. K. n°10025728 C., Rec. 2011).

Aucune décision d'admission n'a été publiée dans les recueils de la CNDA pour les années 2013, 2014 et 2015.


Mise à jour 01/09/2016
 
Commenter cet article
sur le forum
GUIDE DE L'ACCOMPAGNANT ASILE FORUM
flux rss
Abonnez-vous au flux RSS et suivez l'actualité d'Espoir d'asile
ASILE EN 10 QUESTIONS
AUTO-FORMATION