Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - EDA

Pages: 1 [2]
16
Rappelons que la Grèce a été à ce point défaillante dans ses obligations en matière d'asile que la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) et la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) ont, en 2011, considéré que les États membres avaient le devoir de faire jouer de la « clause de souveraineté » prévue par le règlement « Dublin II » en ne renvoyant pas un demandeur d'asile vers la Grèce (principale porte d'entrée des demandeurs dans l'UE) du fait de ses défaillances systémiques dans sa procédure d'asile et de ses conditions d'accueil, les Etats membres ne pouvant ignorer que les demandeurs d'asile courraient le risque d'y subir des traitements inhumains ou dégradants au sens de la Convention européenne des droits de l'homme ou de la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne.

17
Questions pratiques / Re : Région de Strasbourg
« le: janvier 27, 2013, 01:33:39 pm »
Notre site est, par définition, sans limite dans l'espace mais nos permanences d'accueil se limitent pour l'instant à la Région Bourgogne. Nous envisageons d'autres implantations que Dijon en Bourgogne en fonction de l'évolution de la demande d'asile dans cette région et de sa répartition sur ce territoire.

18
Questions pratiques / Re : Délai recours CNDA
« le: janvier 25, 2013, 05:16:45 pm »
Bonsoir JC93,
Le délai de recours court à compter de la notification de la décision de l'Ofpra et expire le mois (délai franc), et non 30 jours, suivant la date du même quantième que le jour de cette notification de la décision. Toutefois, lorsque la décision de rejet est retirée à la poste, le délai court à compter du retrait du pli. A défaut de quantième identique, le délai s'achève le dernier jour du mois suivant. Ainsi, par exemple, si la décision de rejet a été notifiée le 31 janvier, le délai expirera le 28 ou le 29 février suivant les années. Si elle est notifiée le 31 mars, le délai expirera le 30 avril.

 Si le demandeur est absent du domicile où lui est notifiée la décision de l'Opfra, la Poste délivre un « avis de passage du facteur » qui l'informe de l'arrivée du courrier. La Poste conserve ce courrier pendant 15 jours. Si, au bout de 15 jours, il n'a pas réclamé ce courrier, la Poste le retourne à l'Opfra. Dans ce cas, le délai de recours d'un mois débute à la date de l'avis de passage du facteur (et non du renvoi du courrier à l'Opfra).
 
Pour interrompre le délai, il est possible de faire une demande d'aide juridictionnelle dans le délai d'un mois ; dans ce cas, le délai d'un mois recommence ensuite à courir à la date de notification de la décision du Bureau de l'Aide Juridictionnelle (BAJ).

Pages: 1 [2]