Auteur Sujet: Lampedusa  (Lu 1962 fois)

VP75

  • Newbie
  • *
  • Messages: 9
    • Voir le profil
Lampedusa
« le: octobre 05, 2013, 02:18:09 pm »
Je suis ulcéré par ce qui s'est passé à Lampedusa. Plus de 300 morts à ajouter au 17.000 qui sont morts en 20 ans pour avoir voulu rejoindre les côtes de l'Europe. Le Pape François a raison, c'est une honte pour l'Europe ! Tous ces Erythréens et ces Somaliens ont, compte tenu de ce qu'ils vivent dans leurs pays, de très bonnes raisons de demander l'asile en Europe. Pourquoi ne pas répartir ces demandeurs dans les différents pays de l'UE plutôt que de laisser l'Italie ou le Grèce, qui n'en ont plus les moyens, supporter seuls la prise en charge de ces demandeurs. A quand la solidarité des pays de l'UE. Je suis très en colère.
« Modifié: octobre 05, 2013, 08:11:56 pm par VP75 »

JD75

  • Newbie
  • *
  • Messages: 3
    • Voir le profil
Je n'ai pas honte de Lampedusa
« Réponse #1 le: octobre 13, 2013, 03:47:30 pm »
Non je n'ai pas honte de ce qui s'est passé au large de Lampedusa et des côtes maltaises.

Je n'ai pas honte car les responsables de ces drames ne sont pas les européens qui protègent légitimement leurs frontières mais les dirigeants arabes et africains, souvent des dictateurs, qui sont plus occupés à se remplir les poches au détriment de leurs peuples et à s'entretuer pour des questions ethniques ou religieuses qu'à développer l'économie de leur pays.

Je n'ai pas honte car il appartient à tous ces peuples malheureux de prendre leur destin en main et, si nécessaire, de renverser les pouvoirs en place pour instaurer la démocratie. La France a bien fait sa révolution il y a plus de deux siècles ; pourquoi ne font-ils pas la leur ?

Je n'ai pas honte car l'Europe, première destination des migrants dans le monde, a, depuis des années accueilli d'innombrables migrants, pour la plupart des immigrés économiques qui détournent les lois sur l'asile et profitent ainsi de notre générosité. Les taux de rejet des demandes d'asile en Europe et en France (environ 75 %) sont éloquents.

Je n'ai pas honte et je suis même fier de nos démocraties qui appliquent ainsi depuis des décennies leurs valeurs humanistes et se sont montrées extraordinairement généreuses, et même bien trop généreuses, dans l'aide à l'intégration de ces immigrés dont beaucoup ont le plus grand mal à s'intégrer dans nos sociétés.

En revanche, j'ai honte que nos indignés fassent semblant de ne pas voir que de nombreux pays européens font face à des difficultés économiques majeures qui les empêchent de continuer à ouvrir grand leurs portes aux centaines de milliers de migrants qui se présentent.

J'ai honte pour tous ces esprits bien-pensants qui font semblant d'ignorer que des dizaines de millions souhaitent les imiter, qui cherchent sans cesse à culpabiliser le citoyen européen et exacerbent ainsi les communautarismes en Europe et, du même coup, le rejet de l'étranger, l'islamophobie et la montée de l'extrême droite en Europe.