Auteur Sujet: coup de gueule suite à affaire léonarda  (Lu 4235 fois)

Le-jean-mi

  • Newbie
  • *
  • Messages: 10
    • Voir le profil
coup de gueule suite à affaire léonarda
« le: octobre 18, 2013, 10:03:02 am »
Ca me gonfle, j'ai besoins de pousser un coup de gueule contre les demandeurs d'asile kosovares. J'ai vu l'article sur le site et je suis tout à fait d'accord avec ce qui est relaté, notamment sur le fait qu'une partie d'entre eux sont des immigrés économiques. L'affaire Léonarda en est une illustration... cette famille qui s'est faite passer pour des persécutés kosovars, avec des témoignages bidons, des soit-disant lettres de membres de leur famille..alors que la réalité était tout autre et les motifs de leur arrivée en France n'étaient qu'en réalité qu'économiques.(Attention, je reste toutefois choqué de la manière dont leur expulsion a été mise en oeuvre!!On n'a pas à aller chercher les gamins à l'école ou lors d'une sortie scolaire! et le renvoie de la famille de façon émietté me gêne également)
Mais voici  déjà un bon moment que j'aide les demandeurs d'asile, et depuis que le Kosovo est sorti de la liste des POS, j'ai eu eu un afflux de demandeurs se disant de cette origine. Au départ, naif comme tout, j'ai cru en leur discours pour peu à peu me rendre compte que pour une grande majorité d'entre eux, ils me servaient des salades. Bien sûr, il y a peu de justificatifs à apporter quant à leur nationalité etc...ce qui se comprend aisément par le fait que les demandeurs d'asile sont amenés à fuir rapidement l'état où ils subissent des persécutions. Je ne m'étonnes ainsi guère quand ils me disent ne pas avoir de justificatifs et de papiers prouvant leur origine. Mais là où je m'étonnes, c'est quand j'entends leurs discours qui sonnent creux, quand j'ai l'impression parfois qu'ils n'ont limite jamais vécus au Kosovo, et quand je me retrouve avec quasiment les mêmes lettres provenant des familles...Sûrement que parmi eux, quelqu'uns ont réellement été persécutés! J'en suis même convaincu.Mais j'en ai ma claque de perdre mon temps et d'avoir le sentiment que parmi eux, beaucoup viennent pour des raisons économiques et tentent de profiter du système! Ce type d'affaire nuit indéniablement aux vrais demandeurs d'asile qui eux ont besoins d'une aide matérielle de la France pour assurer leur protection et se reconstruire. Marre aussi d'avoir l'impression qu'on me prend pour un con et d'avoir le sentiment  qu'on salit mon travail et mon engagement...
Je crois qu'il est plus que temps que l'Union européenne prenne à bras le corps la question de l'asile, tout comme l'Etat français, et règle au maximum tout le flou juridique et les incohérences que suscitent cette politique. Et pourquoi pas revoir la question du Kosovo et sa place dans les POS...

JC93

  • Newbie
  • *
  • Messages: 6
    • Voir le profil
Re : coup de gueule suite à affaire léonarda
« Réponse #1 le: octobre 18, 2013, 12:57:52 pm »
Non, mais je rêve ! En tant qu'accompagnants, nous devons accompagner ces étrangers, que ce soient des "vrais" ou des "faux". Nous ne sommes pas là pour juger. Ça c'est le rôle de l'Ofpra et de la Cnda, pas le nôtre. Si Le Jean Mi a des états d'âme, qu'il change d'activité !
« Modifié: octobre 19, 2013, 09:45:29 am par JC93 »

Le-jean-mi

  • Newbie
  • *
  • Messages: 10
    • Voir le profil
Re : coup de gueule suite à affaire léonarda
« Réponse #2 le: octobre 18, 2013, 01:58:43 pm »
oui JC93, oui vous rêvez....peu être un peu trop...à lire votre commentaire, j'ai l'impression que vous vivez dans un monde édulcoré et avancez dans votre engagement bénévole avec des Å“illères. Je n'ai pas dit que TOUS les kosovars étaient des fraudeurs, tel n'était pas mon propos. Mais je pense qu'il faut aussi à un moment donné regarder les choses en face et reconnaitre que parmi tout cet afflux de demandeurs kosovars, certains ne sont pas là en raison de persécutions mais pour des motifs économiques. Parce que je suis bénévole dans une asso d'aide aux demandeurs je devrais fermer les yeux sur cette vérité coûte que coûte? es-ce un mal de mettre les pieds dans le plat en relatant mon ressenti après avoir pendant de long mois accueillis et aider ces demandeurs dans leurs démarches? Si vous préférez nier cette réalité, libre à vous JC93. Mais moi, je crois que ce type d'attitude discrédite le travail des bénévoles, en nous faisant passer pour des gigolos, des piegons naifs, qui contribuent à nourrir ce système et encourager la fraude et les réseaux mafieux...Ca me fait mal aux dents de me dire que quand je rencontre un kosovar, qui, comme beaucoup de ceux que j'ai rencontré, me sert le même discours habituel que les autres, qui me raconte une histoire abracabrante, ne justifie pas les raisons qui l'ont poussé à venir ici, me montre une lettre qui dit grossomodo la même chose qu'un demandeur que j'ai vu la semaine précédente...et qui quand je lui demande de m'éclairer pour rédiger son récit sur les raisons pour lesquelles il ne veut pas rentrer au Kosovo, me sort que là bas, il y a trop de chômage...je vais l'aider à faire une demande d'AJ, l'aider à envoyer tout ça en recommandé, faire une demande d'interprète....finalement gaspiller des ressources alors que ab initio, je sens que c'est du bidon (et faut pas être agent ofpra pour le voir), ben ça me pose un problème de conscience. Car à cause de cas comme celà, l'état a décidé de diminuer l'AJ en contentieux des étrangers, vérouille de plus en plus le dialogue avec les asso..je me dis que forcément, ça rejailli sur les personnes qui ont été réellement persécutées et qui seront de facto moins bien défendu devant la CNDA et moins aidé tout court par la suite.
Je pense que de temps en temps, il faut savoir dire stop, se remettre en question et savoir quelles étaient nos réelles motivations en se lançant dans ce combat: défendre TOUS les immigrés, ou alors ceux qui mérite d'être accueillis par la France au regard des critères du droit d'asile? Pour ma part, c'était la 2ème option. En faisant l'autruche, nous nous discréditons....et ce n'est au final un atout pour personne.
Oui, Monsieur, j'ai des états d'âmes! J'en ai car j'ai à coeur de mener à bien mes missions, d'aider rééllement ceux qui en ont besoins et qui le mérite un minimum! parce que je ne veux pas qu'à terme des personnes qui ont subi les pires atrocités dans leurs pays soient déboutés et contraint d'y retourner, peut être d'y perdre la vie, parce ce que des immigrés économiques auront trop jouer sur la corde de l'asile et auront discrédité le discours des autres.
Je continuerai en tant que bénévole à mettre mes connaissances et compétences au secours des demandeurs, mais je ferai preuve de prudence et de réserve à l'égard des kosovars en lesquels je ne croirai pas ,pour réserver mon temps à ceux qui en auront davantage besoins!


Max69

  • Newbie
  • *
  • Messages: 1
    • Voir le profil
Re : coup de gueule suite à affaire léonarda
« Réponse #3 le: octobre 18, 2013, 07:22:36 pm »
Je comprends ta frustration et même ta colère. Je suis moi-même accompagnant et suis parfois frustré et même démotivé par des demandes d'asile « opportunistes ». Oui, c'est vrai, il y a des abus.
Il n'en reste pas moins vrai que tous les demandeurs d'asile ne sont pas « opportunistes » et que pour sauver les « vrais » demandeurs d'asile, il faut aussi s'occuper des premiers. Moi, je préfère 10 coupables en liberté qu'un innocent en prison. De la même manière, je préfère que 10 demandeurs d'asile « opportunistes » soient admis en France plutôt qu'un soit refoulé dans son pays d'origine au péril de sa vie.
Bien sûr qu'il y a des fraudeurs et des migrants économiques qui usent du droit d'asile comme un sésame pour une vie meilleure. C'est humain et personne ne le conteste.
Nous ne sommes toutefois pas juges de la crédibilité des récits des demandeurs que nous recevons dans nos associations. C'est le rôle de l'Ofpra, puis de la Cnda. Même si un récit nous parait peu vraisemblable, nous n'avons pas à en juger. Ce n'est pas notre mission. Nous ne sommes ni officiers de protection, ni juges mais accompagnants. Nous n'avons donc pas à faire de distinction (d'ailleurs, selon quels critères ?) entre les demandeurs qui serait de toute façon éminemment subjective.
Les mesures que doit prendre le gouvernement prochainement devrait permettre de réduire les abus, notamment  avec l'objectif de réduire la durée de la procédure à 6 mois comme cela existe dans d'autres pays de l'UE et même si une durée d'un an apparait comme beaucoup comme plus réaliste selon certaines associations, comme FTDA, ou le rapport du Sénat rendu en novembre 2012 (6 mois pour l'Ofpra, 6 mois pour la Cnda). Or, la durée de la procédure en France est actuellement de 20 à 24 mois (hors procédure de réexamen). Au total, la procédure, réexamen compris, peut durer jusqu'à 36 mois soit 3 ans. Pendant cette procédure, le demandeur d'asile est pris en charge (hors procédure prioritaire après rejet de l'Ofpra). Du fait de la longueur de la procédure, les CADA sont débordés (seuls 30 % des demandeurs sont actuellement hébergés en CADA) et le budget consacré aux demandeurs d'asile s'alourdit (ATA, AMS, etc). De ce fait, la France est aussi l'un des pays les plus attractifs de l'UE. La réforme envisagée permettra ainsi une rotation plus rapide dans les CADA, une économie pour l'Etat et les collectivités locales (estimé par certains à près de 100 millions d'euros) et rendra notre pays certainement moins attractif pour les migrants économiques, cette migration économique massive contribuant, en outre, à la montée de la xénophobie et de l'extrême droite.
Cela suppose aussi une expulsion effective des demandeurs déboutés, sauf raisons humanitaires, avec toutefois le risque considérable, comme on l'a vu récemment pour un Afghan débouté en Belgique, expulser un « vrai » demandeur d'asile qui peut craindre pour sa vie à son retour dans son pays. En effet, les demandeurs d'asile déboutés ne sont pas tous des « faux » demandeurs. Parfois même, les préfectures les admettent pour raisons humanitaires bien qu'ils aient été déboutés.
Il reste qu'aujourd'hui que, comme on l'a vu avec le cas Léonarda, il est humainement difficile d'expulser une famille, même de « faux » demandeurs, quand elle s'est intégrée au bout de 36 mois au moins, que l'un ou des parents y travaillent peut être, quand les enfants sont scolarisés et quand cette famille a commencé à reconstruire sa vie en France ? Cette situation peut ainsi rendre légitime la colère de nos lycéens, même si les parents de Léonarda peuvent avoir à l'origine fraudé en mentant sur leur état civil.
La réduction des délais de procédure est donc maintenant urgente. Il faut toutefois que l'Etat accepte d'y mettre les moyens, notamment en effectif au sein de l'Ofpra et de la Cnda.
Bon courage Le Jean Mi!

ptitecagouille

  • Newbie
  • *
  • Messages: 8
    • Voir le profil
Re : coup de gueule suite à affaire léonarda
« Réponse #4 le: octobre 22, 2013, 02:28:22 pm »
ben oui ça peut se comprendre le jean mi votre agacement. C'est vrai que moi aussi j'en ai rencontré des kosovars menteurs...j'ai été par moments également découragée. Mais je crois que Max69 a bien cerné la question: que choisir entre 10 demandeurs opportunistes qu'on aide et un vrai demandeursd'asile persécuté qu'on décide de renvoyer dans son pays où il risque la mort? je préfère aider, même s'il m'en coûte, tous les demandeurs d'asile afin de ne pas risquer qu'un seul trouve la mort dans son pays d'origine...On a tous entendu parler de ce jeune afghan qui a trouvé la mort suite à son expulsion...c'est une catastrophe humainement parlant de savoir que le système de l'asile à échoué pour lui. Donc ne nous laissons pas décourager dans nos engagements. Tellement de gens, médias, partis politiques essayent déjà de nous dissuader de poursuivre nos actions...Ne tombons pas dans le piège.
Courage!!