Auteur Sujet: Affaire Léonarda  (Lu 2636 fois)

JD75

  • Newbie
  • *
  • Messages: 3
    • Voir le profil
Affaire Léonarda
« le: octobre 19, 2013, 03:05:52 pm »
Voici une famille Rom qui vivait en Italie depuis plusieurs années clandestinement et qui, pour obtenir l'asile en France, se sont fait passer pour des kosovars (seul le père l'est) pour obtenir plus facilement des « papiers » en France. Ils l'ont avoué devant la presse.
Ils ont été renvoyés au Kosovo au bout de 4 ans et 10 mois de séjour en France et au terme d'une procédure les déboutant d'une demande d'asile certainement fantaisiste puisqu'ils vivaient depuis plus de 10 ans en Italie. Sauf preuve du contraire, leurs droits ont été respectés durant cette procédure.
Léonarda a donc été expulsée avec sa famille de 8 enfants, ce qui est conforme à nos lois républicaines. Rien de plus normal, même si les conditions de l'"arrestation" de Léonarda est critiquable (d'ailleurs, on peut légitimement se demander si Valls, qui semble, en vue des prochaines échéances électorales, courir après le FN ces derniers temps, n'a pas voulu faire un coup médiatique dont il n'avait pas mesuré les conséquences…. et qui se retournerait aujourd'hui en boomerang contre le gouvernement…)
Des lycéens qui manifestent dans la rue sans connaître le moindre tenant et aboutissant de nos lois républicaines adoptés par un législateur pourtant élu par leurs parents.
Sauf le père, les autres membres de la famille ne parlent pas l'albanais. Normal, sauf le père, ils n'étaient pas kosovars... Ils sont donc pris à leur propre piège et se retrouvent, sauf le père, dans un pays qu'ils ne connaissent même pas…
Sous la pression des lycéens et d'une partie de sa gauche, le président de la République lui-même accepte, malgré nos lois, de faire revenir Léonarda et elle seule. C'est déjà beaucoup d'autant que les deux tiers des français sont contre le retour de Léonarda.
Le président de France Terre d'Asile, Pierre Henry qui ne connait apparemment pas nos lois et en appelle au principe de l'unité de famille qui n'est pourtant applicable que lorsque l'un ou les deux parents obtient la protection de la France, ce qui n'est, par définition, évidemment pas le cas ici. En tant que président de la première association de défense des étrangers, c'est d'ailleurs pour le moins surprenant…
Un parti de gauche qui s'émeut, démago et larmoyant, estimant que la position du président de la république n'est pas digne de la France et de ses valeurs, qui se dit républicain et qui s'offusque que l'on applique les lois de la république...
Un FN et une UMP qui ne manquent pas d'exploiter tout cela et de dire que le chef de l'Etat est un laxiste.
Léonarda qui déclare que « ce ne sont pas les autres qui font la loi pour moi, c'est moi qui la fait » « à cause de moi, ce sera la catastrophe en France », le père qui ajoute « nous reviendrons en France légalement ou illégalement » ! Les citoyens français apprécieront certainement...
Un président de la République tiraillé par l'application de la loi républicaine, mais aussi par la  préoccupation des prochaines échéances électorales, c'est à dire courir après le FN tout en ne décevant pas la gauche de son parti et de tenter de ménager ainsi la chèvre et le chou.
Mais que valent nos lois républicaines face à tout cela ? Continuons, tout cela est bon pour le FN...
Je suis indigné.
« Modifié: octobre 19, 2013, 07:05:34 pm par JD75 »

tartanpion

  • Newbie
  • *
  • Messages: 4
    • Voir le profil
Re : Affaire Léonarda
« Réponse #1 le: octobre 21, 2013, 02:55:11 pm »
Enfin quelqu'un qui depuis le début de cette affaire pense comme moi!Merci pour le post.

J'ai suivi comme beaucoup de gens je pense le feuilleton médiatique "Léonarda" et me sentais un peu con et isolé dans ma façon de penser. Je suis je dois dire atterré par toute cette histoire et l'ampleur qu'elle a prit et pense que ça déjoue au droit d'asile.
Au départ, moi aussi j'ai été choqué et un peu ému de la manière dont cette gamine a été arrêtée. Faire ça au cours d'une sortie scolaire,devant ses petits camarades, c'était vraiment à mon sens pitoyable. J'ai pu comprendre qu'on  en parle dans les médias.
Mais alors après, je ne sais pas ce qu'il s'est passé. Il y a eu un emballement médiatique autour de cette histoire, où le ministre de l'intérieur à été prit pour cible (alors que tout ceci ne relevait que d'une décision préfectorale, après que la famille ait fait l'objet d'une OQTF et d'une assignation à résidence après avoir été déboutée de sa demande d'asile). Je m'attendais à ce que par médias interposés on essaye d'alerter Valls sur la nécessité de revoir la politique de l'asile et les procédés de mise en oeuvre des expulsions. Or, j'ai eu surtout l'impression dans un premier temps qu'on prenait à partie le ministre et qu'on lui faisait porter entièrement le chapeau, quant bien même ce n'était pas lui à l'origine de la décision. J'ai eu le sentiment qu'on cherchait à mettre en cause un "pion" du gouvernement, pour discréditer le gouvernement dans son ensemble et donner à cette affaire une tournure on ne peut plus politique, faisant la part belle aux partis extrêmistes. Mais je me demande maintenant si valls n'a pas essayé d'en jouer et que la machine s'étant un peu trop emballée, elle s'est retournée contre lui...
 Suite aux révélations du père, sur ses mensonges auprès de l'administration et ses motivations à venir en France, non pas un chouilla éloignés des dispositions du droit d'asile, mais totalement contraires à celui-ci, cette affaire m'a laissé un goût amère. J'ai profondément regretté que les médias aient autant larmoyé sur cette affaire, qui a salie je trouve l'image du droit d'asile dans son ensemble et le travail des bénévoles, et ai pensé que toute cette affaire allait vite se tasser.

Quenini!!!  je pensais qu'on avait touché le fonds,mais au contraire, on a creusé un peu plus profondément la brèche.
Nos lycéens parisiens sont descendus dans la rue manifester contre l'expulsion d'un jeune lycéen parisien mais aussi....tadadam...contre celle de Léonarda! Rien que ça! Pas contre la procédure d'expulsion qui était critiquable mais contre l'expulsion en elle même, parce que "c'est bien pas d'expulser des étrangers lycéens comme ça" nous confiait un jeune aux infos. Encore faudrait-il que nos lycéens se penchent sur le droit d'asile et les règles qui en découlent pour comprendre que si, là c'était tout à faire possible!
Mais creusons, creusons encore un peu plus...(on est plus à ça près). vlatipa que M.Hollande, bon prince, propose à cette jeune fille de revenir faire seule ses études en France. Ben voyons...et au nom de quel principe?quel dispositif législatif? au titre des mineurs étrangers isolés alors qu'elle n'est aucunement une MIE et qu'elle n'a jamais été persécutée? qui l'a prendrait en charge? les conseils généraux, qui déjà, refuse de plus en plus de prendre en charge les MIE? En voulant contenter tout le monde, il s'est positionné en dehors du droit et contre l'avis majoritaire des français, permettant malheureusement un peu plus au FN de se frotter les mains.
Léonarda n'a de surcroit pas hésité à l'envoyer paitre...

on pensait avoir tout vu tout entendu? ce n'était pas sans compter sur le directeur de FTDA...qui d'un coup de baguette magique, a donné un nouveau sens au droit d'asile...!Le grand manitou que les médias présente comme la référence en manière de droit d'asile n'a visiblement rien compris aux textes...non le principe d'unité familial ne s'applique pas dans ce cas (et encore fort heureusement) comme l'a si bien rappelé JD75. Et si! on peut arrêté les étrangers à leur domicile..(où le faire sinon, franchement??), encore plus quand une assignation à résidence à été prononcée à leur égard.

Mon dieu que tout ceci est déplorable. Je suis attristé de l'image qu'on a donné au droit d'asile en l'espace de 72h. Triste aussi pour tous les bénévoles qui comme moi, font leur maximum pour aider les demandeurs légitimes dans leurs démarches, leur combat, qui s'échinent à combattre l'amalgame trop souvent fait entre demandeurs d'asile et immigrés économiques, qui se battent contre le racisme et la xénophobie, contre les préjugés...

bountycoco

  • Newbie
  • *
  • Messages: 10
    • Voir le profil
Re : Affaire Léonarda
« Réponse #2 le: octobre 21, 2013, 04:19:11 pm »
Oui, je pense aussi que la médiatisation de cette affaire à fait du tord, mais tout le monde ne le voit pas sous cet angle:

http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/10/21/leonarda-une-parmi-tant-d-autres_3500215_3232.html

Cette avocate pense que ce n'est pas une mauvaise chose....a chacun de se faire son opinion, mais ça pourra peut être consoler quelques-uns.