Auteur Sujet: L'EXCISION : Les pratiques et les conséquences  (Lu 2676 fois)

Frank2

  • Newbie
  • *
  • Messages: 13
    • Voir le profil
L'EXCISION : Les pratiques et les conséquences
« le: février 20, 2013, 01:35:25 pm »
 
                           Le saviez-vous ?

      L'EXCISION : Les pratiques et les conséquences 

 La femme africaine est pétrie des différentes facettes de sa culture . Elle y est naturellement attachée , qu'elle le veuille ou non . L'excision est une de ces facettes culturelles . Les femmes doivent respecter les décisions des parents . Ne pas le faire est un sacrilège .
     Certaines femmes la rejettent de toutes leurs forces au grand dam des lourdes conséquences dans les relations familiales car celles qui subissent l'excision en souffrent terriblement dans leur corps et dans leur cÅ“ur au quotidien . Il s'agit en fait de la mutilation génitale féminine .
     L'excision est pratiquée dans une trentaine de pays dont le Nigeria , et trois millions de filles sont soumises chaque année à des pratiques d'excision .
     
                            La pratique de l'excision diffère selon les pays , les villages ou les ethnies . L'âge de la femme varie tout autant : certaines femmes sont excisées avant leur puberté , alors que d'autres le sont après  .
                            L'excision se fait en trois phases :    la première est l'ablation du clitoris seul , la deuxième consiste en l'ablation du clitoris et des petites lèvres , et enfin la troisième phase , la plus sévère , on enlève le clitoris , les petites lèvres et les grandes lèvres. Il ne reste à la femme que l'orifice...

                             L'excision a été instituée  dans les us et coutumes prétendument pour le salut de la femme . Une femme excisée ne ressent plus de désir sexuel . Son homme peut s'absenter du foyer pendant des années , il est assuré qu'elle ne la trompera pas . Ce serait pour préserver l'honneur de la femme , de son couple et de sa famille car une femme divorcée fait honte à ses parents et à toute la communauté .

                               COMMENT EST FAITE L'EXCISION ET PAR QUI ?

                               La candidate à l'excision est entourée des membres de  famille adepte à la pratique , ils lui achètent des cadeaux pour tromper son esprit et lui amènent chez de vielles femmes praticiennes , qui ne l'ont appris nulle part . La femme à exciser est vite dénudée et couchée sur  le dos , jambes toutes écartées et tenue fermement par d'autres pour l'empêcher de bouger . Alors la vieille femme s'approche et se penche , elle coupe le clitoris , les petites lèvres et les grandes lèvres avec uniquement une lame de rasoir et avec des mains nues , et après elle couvre avec un simple petit pansement, sans le moindre soucis des cris de sa victime qui souffre atrocement  .

                                                       LES CONSÉQUENCES

                                 Tout cela se passe sans anesthésie ni autre protection , raison pour laquelle souvent la mort s'ensuit à cause de  l'hémorragie et d'autres maladies qui surgissent après infection en passant par la transmission du VIH et la stérilité .
                                 Une fois mariée , une femme excisée n'a plus d'orgasme car elle n'a aucun ressentiment de désir sexuel . Son mari ,lui jouit , mais elle , jamais .
                                 Une femme excisée , son accouchement est un calvaire car les cicatrices laissées au lieu des lèvres , se redéchirent .
                                 Pendant les menstrues , les petits morceaux de chair laissées à la place des lèvres pendant l'ablation se fragilisent de plus en plus et les femmes sont obligées de mettre des pansements .
     Voilà ce que fuient ces femmes de leurs pays et qui devait être porté à la connaissance du monde entier pour qu'il y ait un grand soutien à la lutte contre ces pratiques qui nuisent à la vie des millions de femmes et aussi au soutien de celles qui les fuient et demandent à vivre une vie épanouie comme les autres femmes .
 
     Savez-vous qu'il y a ce  phénomène de honte  d'une  femme  devant un homme à l'OFPRA , sur la question : Qu'est-ce que l'excision et comment elle est pratiquée et quelles en sont les conséquences une fois faite à une femme ? Car dans plusieurs traditions  africaines il est honteux et humiliant qu'une femme parle de sexe ou de manipulation ou mutilation sexuelle avec quelqu'un d'inconnu.
     Alors  l'officier de protection croit que  la femme ne sait même pas ce qu'est l'excision et la manière dont on la pratique , d'où la conclusion que  sa demande d'asile n'est pas fondée et s'ensuit le rejet de celle-ci. 
     Les dossiers de demande d'asile portant sur l'excision comme raison de craintes des demandeurs ,  ne devraient-ils pas être traités d'une façon particulière par  l'OFPRA ?