Auteur Sujet: commentaires sous les articles sur l'asile  (Lu 20748 fois)

apokrif

  • Invité
Re : Re : commentaires sous les articles sur l'asile
« Réponse #15 le: mai 16, 2013, 11:01:17 pm »
3 sur 4 risquent sont expulsables et beaucoup le sont.

Combien sont expulsés ?

Citer
Compte tenu de la sévérité des autorités de l'asile AUCUN "faux" demandeur d'asile ne passe à travers les mailles du filet.

Source ?

Au passage, sur l'industrie de la fraude: http://www.forum-politique.org/societe/les-fraudes-dans-les-procedures-demande-asile-t106915.html

La Poulotte

  • Newbie
  • *
  • Messages: 16
    • Voir le profil
Re : commentaires sous les articles sur l'asile
« Réponse #16 le: mai 18, 2013, 02:11:05 pm »
Donc si j'ai bien compris Apokrif votre solution contre les vilains fraudeurs serait :

"La détention systématique des demandeurs présenterait le double avantage de faciliter leur éloignement rapide, en cas de rejet de leur demande (ils ne pourraient pas s'enfuir), et de rendre moins attractif le détournement de la procédure à des fins économiques (car cela les empêcherait de travailler pendant le traitement de leur demande)."
(extrait de votre intervention sur le site que vous nous avez mis en lien)

Je pense que les personnes présentes sur ce forum travaillent dans l'accompagnement des demandeurs d'asile, pas au ministère de l'Intérieur. Il est donc inutile et inapproprié de nous mettre des liens censés nous sensibiliser à la détection des "fraudeurs", nous ne sommes en aucun cas des substituts de l'OFPRA et de la CNDA. En tous cas avec de tels discours vous ne travaillez pas directement avec les demandeurs d'asile et vous ne devez pas vous rendre compte de ce qu'implique un discours pareil pour le respect des Droits de l'Homme. ("ils ne pourraient pas s'enfuir..."  :o !!!) Et pour votre information personnelle, les demandeurs d'asile ne sont pas autorisés à travailler durant leur procédure. Merci d'étudier de plus près votre sujet la prochaine fois, pourquoi pas en mettant un pied sur le terrain pour savoir un peu mieux de quoi vous parlez.

apokrif

  • Invité
Re : Re : commentaires sous les articles sur l'asile
« Réponse #17 le: mai 19, 2013, 07:05:36 am »
Je pense que les personnes présentes sur ce forum travaillent dans l'accompagnement des demandeurs d'asile, pas au ministère de l'Intérieur. Il est donc inutile et inapproprié de nous mettre des liens censés nous sensibiliser à la détection des "fraudeurs"

Ce lien servait à mettre en doute la véracité de cette affirmation, dont on ne m'a toujours pas donné la source: "AUCUN "faux" demandeur d'asile ne passe à travers les mailles du filet."

Citer
vous ne devez pas vous rendre compte de ce qu'implique un discours pareil pour le respect des Droits de l'Homme. ("ils ne pourraient pas s'enfuir..."  :o !!!)

Avez-vous d'autres propositions pour lutter contre la fraude, laquelle nuit aux réfugiés (car elle empêche de leur consacrer des ressources qui doivent être consacrées à héberger des fraudeurs et à traiter leurs demandes) ?

Citer
Et pour votre information personnelle, les demandeurs d'asile ne sont pas autorisés à travailler durant leur procédure.

Je n'ai jamais dit qu'ils étaient autorisés à travailler :-)

jojoholiday

  • Newbie
  • *
  • Messages: 4
    • Voir le profil
Re : commentaires sous les articles sur l'asile
« Réponse #18 le: mai 19, 2013, 06:45:37 pm »
dis donc, votre vie ne doit pas être très marrante pour que vous écriviez des commentaires "anti fraudeurs" sur ce forum un dimanche matin à 7h00...

momo

  • Newbie
  • *
  • Messages: 6
    • Voir le profil
Re : commentaires sous les articles sur l'asile
« Réponse #19 le: mai 23, 2013, 07:52:58 pm »
bonjour
je vois que bachir avait souligne un fait qui est prouve ici! que de posts et que de choses ecrites sur ce sujet...
quand va t on arreter de se battre sur des idees, des chiffres,... contre les personnes humaines peu importe leur nationalite ou leur origine?
sur ce je vous fais suivre un petit poeme que vous connaissez surement et sur lequel certains auront surement des choses a redire mais je le trouve simple et honnete:

Ton scooter est japonais.

Ta pizza est italienne
et ton couscous algérien.

Ta démocratie est grecque.

Ton café est brésilien.

Ta montre est suisse.

Ta chemise est hawaïenne.

Ton baladeur est coréen.

Tes vacances sont turques,
tunisiennes ou marocaines.

Tes chiffres sont arabes.

Ton écriture est latine.

Ton Christ est juif.
...

Et tu reproches à ton voisin d'être un étranger !?

apokrif

  • Invité
Re : Re : commentaires sous les articles sur l'asile
« Réponse #20 le: mai 25, 2013, 12:20:32 am »
dis donc, votre vie ne doit pas être très marrante pour que vous écriviez des commentaires "anti fraudeurs" sur ce forum

Vous ne savez rien de ma vie sinon que je me passionne pour les questions juridiques et géopolitiques.

Citer
un dimanche matin à 7h00...

Vous faites de l'astrologie ou de la numérologie? Quel rapport avec le sujet du fil ? Moi je ne verrais absolument aucun intérêt à relever que vous écrivez le même jour à 18h45...

Revenons plutôt au sujet: avez-vous des réponses aux questions pertinentes que je posais ? D'avance merci.

apokrif

  • Invité
Re : Re : commentaires sous les articles sur l'asile
« Réponse #21 le: mai 25, 2013, 12:22:21 am »
bonjour
je vois que bachir avait souligne un fait qui est prouve ici! que de posts et que de choses ecrites sur ce sujet...
quand va t on arreter de se battre sur des idees, des chiffres,... contre les personnes humaines peu importe leur nationalite ou leur origine?
sur ce je vous fais suivre un petit poeme que vous connaissez surement et sur lequel certains auront surement des choses a redire mais je le trouve simple et honnete:

Ton scooter est japonais.

Ta pizza est italienne
et ton couscous algérien.

Ta démocratie est grecque.

Ton café est brésilien.

Ta montre est suisse.

Ta chemise est hawaïenne.

Ton baladeur est coréen.

Tes vacances sont turques,
tunisiennes ou marocaines.

Tes chiffres sont arabes.

Ton écriture est latine.

Ton Christ est juif.
...

Et tu reproches à ton voisin d'être un étranger !?

C'est joli, sauf l'avant-dernière phrase qui vous expose à une accusation d'antisémitisme (il existe des juifs français comme vous et moi). Cela dit, ça n'a rien à voir avec le sujet du fil.

La Poulotte

  • Newbie
  • *
  • Messages: 16
    • Voir le profil
Re : commentaires sous les articles sur l'asile
« Réponse #22 le: mai 25, 2013, 12:13:26 pm »
La réponse aux "questions pertinentes" (je ne pense pas que ça le soit pour tout le monde) est que bien sûr 100% des demandeurs d'asile n'ont pas vécu les événements qu'ils décrivent. Mais LA GRANDE MAJORITE a vécu ces événements.
Le problème avec des raisonnements comme le vôtre (en termes statistiques, sans expérience de terrain), c'est que l'image que vous donnez du demandeur d'asile "fraudeur" a des conséquences graves sur les personnes et leurs droits. Ces personnes ont fui leur pays dans des conditions extrêmement difficiles, souvent après beaucoup de souffrances psychologiques et physiques, en laissant souvent des membres de leur famille morts sans avoir pu les enterrer. Ils parviennent à fuir, et ils sont accueillis avec suspicion, comme des potentiels fraudeurs délinquants profiteurs ou je ne sais quoi. La présomption d'innocence (principe des droits de l'Homme non ?) dépend-elle de la nationalité pour vous ?!
Vous proposez d'enfermer les demandeurs, qu'ils ne puissent pas "s'enfuir". Vous rendez-vous compte de ce que ça implique psychologiquement d'enfermer des personnes qui ont vécu la prison, la torture, la persécution de la part d'agents du gouvernement de leur pays ?!
Avez-vous conscience qu'énormément de demandeurs d'asile sont déboutés alors qu'ils sont réellement en danger de mort dans leur pays ? Vous rendez-vous compte du risque de les renvoyer là-bas ? J'ai accompagné un tchétchène il y a 2 ans, il a été débouté, puis expulsé. On a appris sa mort 2 mois plus tard. Pourriez-vous encore vous regarder dans une glace après avoir soutenu le système d'expulsion qui l'a renvoyé ?
Qu'est ce que ça vous enlève à vous que ces personnes puissent se maintenir en France, sans droits qui plus est ?!!!
Je suis pour ma part travailleur social, pas agent de police. Il faut choisir sa position en fonction de ses valeurs. Et les miennes ne sont ni la suspicion ni le rejet.

apokrif

  • Invité
Re : Re : commentaires sous les articles sur l'asile
« Réponse #23 le: mai 26, 2013, 11:29:29 pm »
La réponse aux "questions pertinentes" (je ne pense pas que ça le soit pour tout le monde) est que bien sûr 100% des demandeurs d'asile n'ont pas vécu les événements qu'ils décrivent.

J'avais aussi d'autres questions, auxquelles j'attends toujours des réponses, pour mémoire:

"Avez-vous d'autres propositions pour lutter contre la fraude, laquelle nuit aux réfugiés (car elle empêche de leur consacrer des ressources qui doivent être consacrées à héberger des fraudeurs et à traiter leurs demandes) ?"
"Combien sont expulsés ?"
"Source ?"
"A quels préjugés cet article est-il censé tordre le cou ?"

Citer
Mais LA GRANDE MAJORITE a vécu ces événements.

Citer
énormément de demandeurs d'asile sont déboutés alors qu'ils sont réellement en danger de mort dans leur pays

Merci de l'information, pouvez-vous donner votre source ?

Citer
Le problème avec des raisonnements comme le vôtre (en termes statistiques, sans expérience de terrain

Je crains qu'il n'y ait erreur sur la personne: vous croyez savoir quelle expérience du terrain j'ai ou je n'ai pas, et vous aviez auparavant tenu des propos obscurs au sujet de mon emploi du temps...

Citer
La présomption d'innocence (principe des droits de l'Homme non ?

La présomption d'innocence concerne le droit pénal, alors que le contentieux de l'asile est un contentieux administratif, de surcroît non répressif, et dans lequel le demandeur d'asile est demandeur et non défendeur, contrairement aux personnes poursuivies dans les procédures pénales (l'équivalent de l'accusé, dans le droit de l'asile, étant généralement... l'OFPRA).

Citer
Vous proposez d'enfermer les demandeurs, qu'ils ne puissent pas "s'enfuir". Vous rendez-vous compte de ce que ça implique psychologiquement d'enfermer des personnes qui ont vécu la prison, la torture, la persécution de la part d'agents du gouvernement de leur pays ?!

On peut priver de liberté sans torturer ni persécuter. Peut-être même que des assignations à résidence, sans enfermement, suffiraient à réduire les fraudes, je n'ai aucune idée préconçue sur ce point.
 
Citer
Qu'est ce que ça vous enlève à vous que ces personnes puissent se maintenir en France

Avez-vous des notions d'économie, de sociologie des migrations, de criminologie ... ?

Citer
, sans droits qui plus est ?!!!

Celle-là, je l'encadre  ;D

http://www.gisti.org/publication_pres.php?id_article=1615
http://vosdroits.service-public.fr/F3079.xhtml
https://www.google.fr/search?q=cada+ata

La Poulotte

  • Newbie
  • *
  • Messages: 16
    • Voir le profil
Re : commentaires sous les articles sur l'asile
« Réponse #24 le: mai 27, 2013, 10:08:41 am »
"Avez-vous d'autres propositions pour lutter contre la fraude"
La question ne m'intéresse absolument pas, je le répète je suis travailleur social, pas agent du ministère de l'intérieur. Chacun son rôle. A ce moment là vous pourriez aussi nous demander si dans nos assos nous pouvions dénoncer les sans-papiers pour qu'ils ne "nuisent" pas aux immigrés qui ont un titre de séjour ?!
D'autre part, je n'ai que faire de votre emploi du temps, ça ne m'intéresse pas plus que le fond du débat. En revanche oui je pense que vous manquez cruellement d'expérience de terrain, ou alors votre expérience se résume à l'OFPRA, la CNDA, la Préfecture peut être ? Autrement dit vous avez une bonne connaissance des lois voire de la géopolitique, mais n'avez pas travaillé auprès des demandeurs d'asile.
En dehors de ce que je vois tous les jours sur le terrain, mes sources sont multiples, Cimade, France Terre d'Asile, Amnesty International, CADA Adoma, CAFDA, et tous les acteurs de terrain avec lesquels j'ai bossé, qui constatent TOUS la même chose, qui est entre autres que la grande majorité des demandeurs d'asile a vécu effectivement des persécutions.
Merci de me rappeler les droits des demandeurs d'asile, que je connais par coeur depuis des années, et si vous étiez sur le terrain vous constateriez comme tout le monde qu'il y a une grande différence entre la théorie et l'application de ces droits. Entre autres exemples seul 1 tiers des demandeurs d'asile accède à un CADA. C'est à dire que 2 tiers ne sont pas accompagnés dans leur demande (quand il y a une plateforme c'est par ex. à Paris 1 travailleur social pour 150 personnes, et dans certains départements il n'y a même pas de plateforme). Bref, de toutes façons dans mon post précédent je parlais des droits inexistants des personnes déboutées. Sortez moi des liens sur les droits des sans-papiers qu'on puisse "les encadrer"  (";D")
Oui j'ai de bonnes notions de sociologie de l'immigration, et il n'y a jamais été question de droits donnés qui en enlèvent à d'autres, à part dans les discours copéiste ou bleu marine, mais là on est dans le registre de la démagogie politique, pas de la sociologie !
Quant au rapport entre sans-papiers et notions en criminologie, c'est une blague ?!!
Pour ma part je me retire de ce débat qui n'a pas lieu d'être ici. La vision manichéenne simpliste est déjà assez prégnante comme ça dans les discours de droite et d'extrême droite (et parfois pas que), on est ici pour débattre entre acteurs de terrain sur des situations complexes, qui ne se résument pas à chercher à trier les gentils-persécutés qui méritent de vivre chez nous, et vilains-fraudeurs qui doivent être enfermés et expulsés.

apokrif

  • Invité
Re : Re : commentaires sous les articles sur l'asile
« Réponse #25 le: mai 27, 2013, 11:22:12 am »
"Avez-vous d'autres propositions pour lutter contre la fraude"
La question ne m'intéresse absolument pas

Si ça ne vous intéresse pas, ne critiquez pas sans arguments les propositions qui sont faites sur le sujet  :)

Citer
D'autre part, je n'ai que faire de votre emploi du temps

En effet, j'ai confondu avec un message de Jojoholiday.

Citer
En dehors de ce que je vois tous les jours sur le terrain, mes sources sont multiples, Cimade, France Terre d'Asile, Amnesty International, CADA Adoma, CAFDA, et tous les acteurs de terrain avec lesquels j'ai bossé, qui constatent TOUS la même chose, qui est entre autres que la grande majorité des demandeurs d'asile a vécu effectivement des persécutions.[/quote

Merci de l'info, mais ça ne fait que déplacer le problème: comment ces divers organismes font-ils pour être mieux informés que l'OFPRA et la CNDA ? Transmettent-ils leurs infos aux organismes qui détiennent le pouvoir de décision ?

Citer
il y a une grande différence entre la théorie et l'application de ces droits.

Oui, je posais la question, par exemple, du décalage entre les règles théoriques sur le séjour et leur application effective.

Citer
Bref, de toutes façons dans mon post précédent je parlais des droits inexistants des personnes déboutées. Sortez moi des liens sur les droits des sans-papiers qu'on puisse "les encadrer"

Vous avez manqué le lien vers le site du GISTI   ;)

Citer
Oui j'ai de bonnes notions de sociologie de l'immigration, et il n'y a jamais été question de droits donnés qui en enlèvent à d'autres, à part dans les discours copéiste ou bleu marine, mais là on est dans le registre de la démagogie politique, pas de la sociologie !
Quant au rapport entre sans-papiers et notions en criminologie, c'est une blague ?!!

Bon ben vos bonnes notions il faudra les approfondir fissa (je m'interrogeais d'ailleurs aussi sur votre connaissance de l'économie...)

Citer
La vision manichéenne simpliste est déjà assez prégnante comme ça dans les discours de droite et d'extrême droite (et parfois pas que)

Tout à fait d'accord.

Citer
on est ici pour débattre entre acteurs de terrain sur des situations complexes, qui ne se résument pas à chercher à trier les gentils-persécutés qui méritent de vivre chez nous, et vilains-fraudeurs qui doivent être enfermés et expulsés.

Vous êtes bien sûre d'avoir compris la définition de l'asile ? Parce que là j'ai un gros doute.

La Poulotte

  • Newbie
  • *
  • Messages: 16
    • Voir le profil
Re : commentaires sous les articles sur l'asile
« Réponse #26 le: mai 27, 2013, 12:33:16 pm »
Je critique parce que même si la question de la détection des fraudeurs ne se pose absolument pas dans mon accompagnement de travailleur social, elle est récurrente dans les discours des institutions administratives, et a donc des conséquences (très négatives, ai-je besoin de le préciser) sur les demandeurs d'asile. Vous pourrez lire les écrits de Kobelinsky ou Marie Le Breton sur ce sujet, ainsi que tous les auteurs qui ont écrit sur le stigmate en général, et ses effets sur les personnes.
Au passage je vous rappelle le caractère recognitif de la qualité de réfugié, base du système d'asile, et qui est remis en cause par ce stigmate du fraudeur (c'est comme ça qu'on arrive aux listes des pays sûrs, aux procédures prioritaires... )

Concernant l'amalgame débouté/fraudeur, vous pourrez par exemple lire tous les ouvrages traitant des syndrômes post-traumatiques et des conséquences de ce trauma sur la demande d'asile (eh oui les personnes les plus traumatisées sont fréquemment déboutées ! Mais enfermons-les et renvoyons-les, elles n'avaient qu'à suivre une cure post-trauma avant de fuir leur pays!). Vous pourrez lire par exemple La vie psychique des Réfugiés, d'Elise PESTRE (entre autres, mais tout ouvrage sur les PTSD vous apportera des infos). Je prend le paramètre psychologique, mais d'autres critères entrent en ligne de compte dans l'obtention du statut, la langue, le niveau d'éducation... L'OFPRA et la CNDA pourraient-ils donc ne pas être 100% objectifs ?! Les demandeurs d'asile pourraient-ils ne pas être à égalité devant la procédure d'asile ?!  ???

Donc oui le stigmate du fraudeur existe, c'est un fait, et il est largement visible aux différentes étapes de la procédure. Il n'y a qu'à voir les pratiques des Préfectures (cf rapport de la Cimade sur Bobigny), ou assister à une audience CNDA. Je le répète, mon rôle de travailleur social et celui de la plupart des professionnels présents sur ce site, est d'accompagner les personnes dans leur demande d'asile, pas d'être des substituts de l'OFPRA-CNDA. Je pense que je connais  plutôt bien la définition de l'asile, vous en revanche devriez revoir la définition des missions des associations qui accompagnent les demandeurs.

Et nous sommes mieux informés que l'OFPRA et la CNDA parce qu'une relation de confiance sans préjugés s'est instaurée avec ces personnes que nous accompagnons en CADA sur le long terme (et pas sur un entretien d'1h ou une audience d'1/2h), et nous ne sommes pas là pour les juger. Il est donc forcément plus facile pour nous de connaître en profondeur leur vécu.

Quand aux pseudo-droits des sans-papiers, venez voir comment on se soigne avec l'AME, venez voir la galère pour obtenir in extremis à 23h une chambre miteuse avec le 115. Ça vous paraît encore trop ?

Sinatra

  • Newbie
  • *
  • Messages: 17
    • Voir le profil
Re : commentaires sous les articles sur l'asile
« Réponse #27 le: mai 29, 2013, 05:51:49 pm »
"
Citer
cela les empêcherait de travailler pendant le traitement de leur demande",
Citer
"Je n'ai jamais dit qu'ils étaient autorisés à travailler :-)"

Bon, si je suis bien les demandeurs d'asile travailleraient en cours de procédure sans être autorisés à le faire. Ok mais du coup, si ils travaillent sur le territoire national, celà suppose bien qu'il y ait quelqu'un pour les embaucher non? et si je me tourne du coté du Code du travail, je tombe sur l'article L8251-1 qui me dit que "nul ne peut, directement ou "indirectement", embaucher, conserver à son service ou employer pour quelque durée que ce soit un étranger non muni d'un titre l'autorisant à exercer une activité salariée en France". Concernant la peine encourue, l'article L8256-2 du Code du travail m'informe que l'employeur encoure une peine d'emprisonnement de cinq ans (c'est donc un délit) et 15000 euros d'amende.

Donc bon déjà, il faut avoir à l'esprit que les demandeurs d'asile qui exerce une activité illégale ne sont pas les seuls à commettre une infraction.

Certes, le fait pour un étranger de travailler sans autorisation est une infraction au regard de l'article L5222-1 du Code du travail, MAIS si je regarde la peine encourue mentionnée à l'article L5224-2 de ce même code, je m'apperçois que la peine encourue est de 3 ans d'emprisonnement et 45000 euros d'amende.

ouf! je ne rêve donc pas! l'emploi d'un travailleur étranger sans autorisation de travail est donc plus grave que l'exercice d'une activité  salariée par un demandeur d'asile  fraudeur, et ceci au regard du quantum de la peine encourue. Le législateur abonde donc dans le même sens que moi, pour lui l'infraction est plus grave quand elle est le fruit de l'employeur. Après tout, l'employeur est certainement mieux placé pour connaitre les règles de droit interne en matière de travail et surtout, s'il n'y avait pas d'employeurs, il n'y aurait pas de salariés fraudeurs.

Du coup apokrif, pourquoi ne pas plutôt vous concentrer sur les employeurs que sur les demandeurs d'asile pour lutter contre le travail illégal si celà vous gêne tant? es-ce parce que d'une façon, c'est plus facile de taper sur eux? (verbalement j'entends bien, enfin j'espère! et sur les forums qui c'est bien connu influence fortement l'évolution du droit..).

Par ailleurs, si les demandeurs d'asile ne sont pas, par principe, autorisés à travailler, un tempérament existe: ils peuvent être autorisés, par la préfecture, à travailler. Toutefois, ça implique de remplir un certains nombre de conditions restrictives, à savoir:
-présenter un contrat de travail
- et que cet emploi soit inscrit sur la liste des métiers sous "tension" (autrement dit des métiers que les nationaux et européens en règle ne se bousculent pas en masse pour les occuper...) inscrit sur la liste dressée par la DDTE.

Donc tous les demandeurs d'asile qui travaillent ne sont pas des fraudeurs  ;) les nationaux sont quand même bien content de les trouver pour faire accomplir la sale besogne.

quant à : "Avez-vous des notions  de criminologie ?", je ne vois pas trop le rapport et ce que la poulotte devrait connaitre...En quoi la psychiatrie criminelle, la psychologie, la médecine légale, la police technique et scientifique, la balistique, l'analyse de la pratique et autre (jvous épargne l'énumération des disciplines que couvre la criminologie!) serait utile pour accompagner les demandeurs d'asile?

La sociologie criminelle? pourquoi pas mais là encore je ne vois pas trop à quelle doctrine vous pouvez bien faire référence...et franchement, qu'es ce que les bénévoles et travailleurs sociaux en ont à faire...

"Peut-être même que des assignations à résidence": encore faut-il qu'ils en aient une de résidence...

Bref, vous pouvez continuer a essayer de convaincre les personnes présentes sur ce forum, en grande majorité bénévoles ou travailleurs sociaux, mais en ce qui me concerne, vous perdez votre temps.
J'ai pour ma part décidé d'accompagner les demandeurs d'asile dans leurs démarches afin de veiller à ce que les engagements internationaux de la France soient respectés mais surtout à ce que l'article 13 de la CEDH, combiné à l'article 6, en ce qu'ils garantissent tout deux le droit à l'accès au juge et à ce que sa cause soit entendue de façon impartiale soient respectés, et ceci afin que des vies humaines soient préservées. La lutte anti demandeurs d'asile "fraudeurs" ne m'interesse absolument pas.

Sinatra

  • Newbie
  • *
  • Messages: 17
    • Voir le profil
Re : commentaires sous les articles sur l'asile
« Réponse #28 le: mai 29, 2013, 06:01:32 pm »
en passant, je crois percevoir ce que sous entendait Jojoholiday dans son poste...des posts de ce type un dimanche matin à 7h, ce n'est plus de la passion mais du fanatisme.

La Poulotte

  • Newbie
  • *
  • Messages: 16
    • Voir le profil
Re : commentaires sous les articles sur l'asile
« Réponse #29 le: juin 04, 2013, 10:02:46 pm »
Je suis tombée par hasard sur un chapitre qui m'a fait penser à cette discussion...
" Le stigmate est une marque physique ou morale susceptible d'entraîner le discrédit de l'individu. Ce dernier perd alors son statut de personne à part entière. Le stigmate n'est pas une substance, un attribut objectif, mais un jugement de valeur. (...) La personne stigmatisée possède une apparence ou une réputation indésirable qui la prive d'une façade acceptable par les autres, ses possibilités de mises en scène sont réduites par le fait que des caractères socialement dépréciés s'y attachent en permanence1. (...) Il se sent normal et bafoué dans ses droits les plus élémentaires. Le stigmate l'englue dans une identité malencontreuse à laquelle il ne parvient pas à échapper malgré ses efforts et sa bonne volonté."
L'interractionisme symbolique, David Le Breton
1C'est comme ça qu'on finit par entendre des "alors, racontez-nous vos aventures", ou "mais à propos des vilains loustics qui vous poursuivaient..." à la CNDA (entendu de la bouche d'un Président il y a qqs jours).